En matière de sécurisation et de mise en valeur, le boxage d’un parking offre certains avantages. Voici quelques conseils utiles avant d’entamer les travaux liés à un tel aménagement.

L’intérêt de boxer son parking

Boxage d'un parking - intérêt

Le boxage permet avant tout de protéger les véhicules et les objets placés dans chaque place de stationnement. Cela dit, que l’investisseur en parking soit copropriétaire ou propriétaire indépendant, c’est l’un des meilleurs moyens de se prémunir des vols et des dégradations matérielles inhérents à la mise en location d’un bien locatif. En effet, le cloisonnement de chaque espace de stationnement, c’est-à-dire l’installation des murs, d’une porte et d’un toit, permet de s’offrir un maximum de protection contre l’agissement des personnes malveillantes. C’est en quelque sorte un dispositif de dissuasion.

Le boxage est également une solution efficace pour mettre en valeur son parking afin d’améliorer sa performance locative tout en augmentant sa valeur marchande en cas de revente. En ce qui concerne la valeur locative du bien, un parking boxé crée avant tout une apparence nouvelle et des services nouveaux, ce qui suscite l’engouement des locataires potentiels. Par l’effet de bouche-à-oreille par exemple, ce réaménagement va élargir la zone de chalandise du parking, et donc de la demande locative qui lui est adressée. D’ailleurs, pour booster ses revenus locatifs, plutôt que d’acquérir un nouveau parking, il vaut mieux opter pour le boxage. C’est à la fois simple et moins coûteux.

Mieux, un parking boxé réduit au maximum les vacances locatives car les locataires de ce type de bien sont incités à rester plus logement. Et pour cause, les parkings boxés permettent de stocker d’autres objets, dans la limite du règlement de construction et de copropriété.

Les conditions liées au boxage d’un parking

Boxage d'un parking - conditions

Les articles R 421-14 et R 421-17 du Code de l’urbanisme, modifiés par le Décret n°2011-2054 du 29 décembre 2011, stipulent que si le boxage n’est pas considéré comme des travaux ayant pour objet la création d’une surface de plancher ou d’une emprise au sol, il n’est donc pas soumis à la déclaration préalable et à l’obtention d’un permis de construire. Dans le cas contraire, une déclaration de travaux auprès de la mairie est nécessaire (si la superficie du box est supérieure à 40 m2, un permis de construire est requis).

Aussi, une fois le boxage achevé, l’usage originel du parking doit être scrupuleusement respecté. En d’autres termes, il ne doit être servi que pour le stationnement des véhicules. L’article 78 de l’Arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection contre l’incendie des bâtiments d’habitation stipule même qu’un parc de stationnement faisant figure d’emplacement couvert et d’annexe de bâtiment d’habitation ne permet que le remisage, hors de la voie publique, des véhicules et de leurs remorques. Toute autre activité comme le stockage de meubles, de carburants, de pneus,…est donc interdite pour éviter les risques d’incendies.

Avant de se lancer dans un projet de boxage de parking, certains détails techniques doivent également être pris en compte :

  • la largeur maximale du garage doit faire environ 5 mètres ;
  • les matériaux de fabrication doivent offrir des parois pleines (l’utilisation de béton cellulaire ou de parpaing plein satisfait à cette condition, les cloisons métalliques sont interdites) ;
  • l’emplacement du box doit permettre une bonne ventilation commune ;
  • l’installation d’un tableau électrique ou d’un dispositif anti-incendie doit être connu à l’avance par les copropriétaires ;
  • les canalisations, les tuyaux d’évacuation d’eau ainsi que les fils électriques doivent être placés à plus de 2 mètres au dessous du sol ;
  • le double des clés du parking boxé doit être remis au syndic pour faciliter les accès en cas de visite ou de contrôle.

Combien coûte le boxage d’un parking ?

Boxage d'un parking - financer son parking

Le coût de boxage d’un parking dépend de l’endroit où il se trouve, du volume et de la complexité des travaux et surtout de la capacité de l’investisseur à trouver le prestataire proposant le meilleur tarif. En général, la facture tourne autour de 2.000 à 3.500 euros pour un box en béton cellulaire à 2 côtés muni d’une porte basculante classique. De préférence, il vaut mieux faire appel à une entreprise de construction ayant une expérience solide dans le domaine car ce sont les plus à même de donner des conseils individuels ou syndicaux à la fois claires et sincère. Ses appuis sont plus qu’utiles dans l’établissement d’un devis précis et exhaustif.

Pour économiser au maximum au cours des travaux, encore faut-il trouver le bon moment pour valider le contrat d’installation du box. En tout cas, pendant le second semestre de chaque année, le coût de construction des parkings ont tendance à atteindre un niveau record. Le mieux serait donc d’acquérir son parking avant cette période et de procéder à son boxage tout en profitant d’une bonne marge de négociation.

À noter que dans le cas d’un parking en copropriété, le coût des travaux effectués pour l’installation d‘un box est entièrement à la charge du copropriétaire initiateur du projet d’autant plus que celui-ci ne concerne que sa partie privative.

En revanche, si la décision de procéder au boxage est une initiative collective et qu’elle vise à transformer l’ensemble de l’espace de stationnement commun du parking, le coût des travaux est à la charge de tous les copropriétaires avec une répartition  basée sur les tantièmes détenus.

Comment trouver le bon prestataire pour boxer son parking ?

Boxage d'un parking - parking au meilleur prix image

Internet regorge de sites dédiés au parking et qui répertorient des dizaines voire des centaines de professionnels capables de réaliser des travaux de boxage dans les règles de l’art. Les tarifs peuvent différer d’une enseigne à l’autre.

Mais pour confier l’aménagement de son parking au meilleur prestataire, il faut prendre le temps de bien se renseigner en ligne. Ce qu’il faut demander avant tout ce sont les justificatifs qui confirment que l’entreprise et/ou les artisans soient bel et bien enregistrés dans le Répertoire des métiers et/ou dans le Registre du commerce et des sociétés. Cela implique qu’ils soient réellement immatriculés et qu’ils disposent d’un savoir-faire pour la réalisation d’un boxage suivant les normes en vigueur.

En général, un bon prestataire est en relation avec un réseau étendu de professionnels spécialisés dans le domaine du bâtiment. Il s’avère donc plus intéressant d’analyser ses propositions s’il suggère des matériaux de qualité vendus à un prix raisonnable. C’est, en effet, l’un des meilleurs moyens d’économiser pour tabler sur une excellente rentabilité après la réalisation des travaux. De toute façon, le but est de minimiser les charges tout en transformant son parking en un lieu de stationnement à la fois sécurisant et agréable à utiliser.